Service sanitaire obligatoire

Actualités sur les études de santé en France

Le service sanitaire obligatoire dès la rentrée 2018

La ministre de la santé, Agnès Buzyn et le ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, ont indiqué une nouvelle mesure à mettre en place dès la rentrée 2018: le « Service Sanitaire » obligatoire pour les étudiants en santé. Le point d’honneur est mis sur les actions préventives grâce à cette nouveauté.

service sanitaire

Pourquoi mettre en place un service sanitaire en France?

D’après le rapport du Professeur Vaillant (ancien président de l’Université François Rabelais de Tours et de la commission santé de la Conférence des Présidents d’Université) publié le 26 février 2018:

  • 12 % des jeunes de 17 ans consomment de l’alcool plusieurs fois par semaine
  • 66 % des jeunes déclarent avoir bu de l’alcool au cours du mois écoulé en 2017
  • 25 % des jeunes de 17 ans fument quotidiennement en 2017
  • L’obésité pédiatrique concerne 3,5 % des enfants et est 4,5 fois plus fréquente chez les enfants d’ouvriers que chez les enfants de cadres
  • + de 80 % des adultes sont sédentaires

Un accent mis sur la prévention

Ce service sanitaire est mesure importante mise en place par le gouvernement dans le cadre préventif et permet aux étudiants d’obtenir une formation spécifique dans ce domaine. Il leur permettra d’acquérir une formation pratique pluri-professionnelle et d’obtenir une vision de leur profession de santé dans un cadre social.

« Pour que le plus souvent possible, les Françaises et les Français tout au long de la vie puissent avoir à l’école, sur le lieu de travail, et encore plus que d’autres dans les zones défavorisées ou dans certains déserts médicaux, accès à la santé et aux soignants, nous devons conduire une réforme profonde. Ce que je veux faire pour cela c’est créer un service sanitaire de trois mois pour les étudiants en santé (…). C’est un décloisonnement, c’est une révolution culturelle que nous devons conduire. Ce service sanitaire sera intégré dans les maquettes pédagogiques, et, à terme, il pourra concerner plus de 40 000 étudiants chaque année. »

Emmanuel Macron, discours à Nevers, le 6 janvier 2017

Qui sera concerné par le service sanitaire?

Tous les futurs praticiens dans le domaine de la santé sont concernés: médecins, dentistes, pharmaciens, kinésithérapeutes, sages-femmes et infirmiers.

Il est estimé que 47 000 jeunes sont touchés par cette nouvelle mesure pour la rentrée universitaire 2018.

Pour les infirmiers, ce service devrait s’effectuer en 2e ou 3e année, pour les pharmaciens en 4e ou 5e année et en 3e année pour les médecines.

A partir de la rentrée 2019, le service sanitaire devra concerner toutes les formations de santé incluant les  ergothérapeutes, les orthophonistes… soit environ 50 000 étudiants par an.

Quelles mesures de préventions seront effectuées durant le service sanitaire ?

Les étudiants devront mener des programmes de prévention de santé dans divers établissements éducatifs (collèges, lycées, universités) dans un premier temps. Le programme à ensuite pour visée de s’étendre aux entreprises, EHPADs et prisons.

Les sujets traités sont des sujets de santé publiques comme les dangers drogues, la sexualité, l’alimentation, l’activité physique…  Il s’agit d’effectuer la promotion de comportements favorables à la santé afin d’obtenir un bénéfice démontré sur la qualité de vie, la morbi-mortalité et de réduire les inégalités sociales face à la santé.

Quelles sont les modalités spécifiques au service sanitaire?

  • Durée de 3 mois de formation continue ou discontinue
  • 3 étapes: formation – action sur le terrain – restitution de l’expérience dans le cadre académique
  • Respects des données scientifiques actuelles sur les sujets traités
  • Service inséré dans les programmes académiques officiels avec obtentions de ECTS
  • Non rémunéré

 

 

———————————– A LIRE AUSSI —————————

 Rapport complet du Service Sanitaire

Réforme de l’éducation: baccalauréat 2021

Le programme sur l’éducation d’Emmanuel Macron

Plan Etudiants : réforme du système éducatif français

Actualités sur les études à l’étranger : l’enquête de la HSBC

Inégalités homes femmes de l’école au travail

Etudes à l’étranger: les Accords de Bologne


ETUDIER A L’ETRANGER GRACE A STUDENT’S MOBILITY

01 84 25 67 27

info@studentsmobility.com

2 rue d’Ecosse PARIS

Facebook

Twitter

Instagram

—————————————————————————————————————————————————

 

Partager : Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *