Actualités sur la PACES

Actualités sur la PACES

Etudes médicales & de santé en France

Courant décembre 2017 un nouveau hashtag « BalanceTaPaces » est apparu sur les réseaux sociaux, suite au suicide d’une étudiante en PACES le jour de son concours à Marseille. Une prise de parole inattendue de la part des étudiants qui révèlent les conditions difficiles et les pressions morales dont ils souffrent lors de cette année d’étude particulière.

 

Mais d’abord, qu’est ce que la PACES ?

Il s’agit de la Première Année Commune aux Etudes de Santé. Elle remplace l’ancienne PCEM1 (Premier Cycle d’études Médicales 1). Cette année d’études intense pour les étudiants prépare au concours d’études de santé qui s’effectue en deux partes en décembre-janvier et avril-mai (les dates varient selon les universités). Les étudiants doivent choisir la filière pour laquelle ils se présentent parmi médecine, dentaire, kinésithérapie, maïeutique, pharmacie, ergothérapie.

Les places sont très limitées, environ seulement 20% des étudiants auront une place dans l’une de ces filières, les autres devront se réorienter. Il s’agit donc d’une année d’apprentissage intense pour les étudiants de tout types: certains font cela par vocation, d’autres sont simplement intéressés par le milieu scientifiques et certains sont poussés voir parfois obligés par leur parents à suivre ces études.

 

Que dénonce le hashtag #BalanceTaPaces ? 

Les messages laissés sous ce hashtag sont des cris de détresse lancés par des étudiants anxieux et parfois incompris:

Laëlaë² par exemple expose son témoignage de ce qu’est la PACES « En paces, j’ai pris 5 kilos, je fume 2 fois plus, je dors très mal, j’ai des migraines, j’ai fait 2 dépressions l’année dernière, j’ai déjà eu des pensées suicidaires, je pense qu’il est temps de s’exprimer sur ce que la PACES et le NC exerce comme pression sur nous« .

Elle nous explique aussi le but de ce hashtag: « #balancetapaces c’est un tweet pour que les étudiants en PACES puissent s’exprimer, vider leur sac mais aussi puissent être écouter, jveux qu’on puisse se soutenir voire changer les choses et je ne veux plus qu’un étudiant de + se suicide ! »

 

PACES

doomsday² explique « Vu dans l’état dans lequel j’ai fini ma premiere P1, j’ai du me mettre sous anxiolytiques et antidépresseurs pour la seconde »

 

 

yas « #balancetapaces j’ai même pas fini mon premier semestre que je suis déjà au bout,je me suis jamais autant remis en question de toute ma vie. Concrètement la quantité de travail à fournir est pas humaine,tu travaille toute la journée mais ça suffit pas »

 

 

sassy et atypique « Un travail acharné pendant un ou deux qui ne paye pas forcément et qui te détruit »

 

 

sana « Bref et les gens qui disent que enlever ou augmenter le NC diminuerait le niveau de nos Medecin dites vous que c’est pas pcq un gars a réussi à se bourrer le crâne de phrases et à les recracher qu’il deviendra un bon médecin »

 

 

Maël « Ce que la PACES a fait de moi : un phobique scolaire qui culpabilise dès qu’il mange/dort plus de 3h par jour/lit autre chose que ses cours, a 16.5 de moyenne en licence mais aucune confiance en lui, qui tachycardise et pleure des océans quand il révise. »

 

 

Un concours soutenu par d’autres personnes

Certains moins nombreux défendent néanmoins ce système, le percevant comme une année de préparation à ce qui va suivre. Ces études en effet, sont loin de se faciliter au fur et à mesure des années comme certains peuvent le penser. La PACES est une année de sélection mais les situations remises en causes par les étudiants comme la pression, la compétition, le manque de respect sont loin de s’arranger généralement dans les années supérieures.

 

C’est le cas par exemple de Sarah. S.Q.:  « T’apprends pas à soigner une grippe mais tu prouves tes capacités de travail, d’efficacité, de sang froid et de sacrifice. Des qualités indispensables pour les années suivantes qui sont de plus en plus difficiles. »

 

Bredel Thomas explique  « Si vous craquez à cause de la PACES, ces études malheureusement ne vont pas vous convenir. La pression, l’angoisse, la compétition et le manque de gratitude durant les stages sans parler de l’ECN pèsent tout au long des études… » 

 

On trouve aussi des jugements de valeur comme par exemple pilou qui écrit « Que des faibles sur ce #BalanceTaPACES »

 

 

 

 

En conclusion

 

La PACES est un système de sélection difficile remis en cause depuis de nombreuses années. Il est néanmoins nécessaire de pouvoir effectuer une sélection car il n’y n’est bien entendu pas possible de former tout le monde au professions de santé. Par ailleurs, la formation de médecine post PACES en France est soumise à de nombreuses dénonces d’étudiants en détresse, bien que ce thème reste encore tabou dans ce milieu.

Quoi qu’il en soit, en débutant une PACES il est important de se préparer aussi au fait de ne pas être admis.

 

 

 

Lien d’intérêt sur ce sujet:

Que faire après un échec en PACES? Modifier

Numérus Clausus PACES 2018

 

Partager : Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *