Actualités sur les études à l’étranger

Actualités sur les études à l’étranger: les français convaincus des bienfaits des études à l’étranger pour leurs enfants

Partir faire ses études à l’étranger est un sujet d’actualité en France, néanmoins, peu sont ceux qui réussissent à mener ce projet à bien. Les explications et les chiffres basés sur le dernier rapport de la HSBC de 2017, intitulé « Value of Education ».

études à l'étranger

L’éducation est elle une priorité pour les français?

Selon le Professeur Colin B. Grant, membre de la Higher Education Academy et de la Royal Society of Arts, « Les parents ont conscience qu’un passage par l’enseignement supérieur est indispensable pour mettre toutes les chances du côté de leurs enfants et ont clairement tendance à privilégier la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques ainsi que les disciplines commerciales/financières dans toutes les régions du monde, en particulier en Asie. ”

Par ailleurs, 92% des parents envisagent de faire des sacrifices personnels pour que leurs enfants réussissent avec succès leurs études et 89% des parents envisagent que ces derniers réalisent des études supérieures.

Les français sont-ils intéressés par la réalisation d’études à l’étranger?

L’experte Rajika Bhandari de l’Institute of International Education explique que « plus de quatre millions d’étudiants dans le monde font des études supérieures hors de leur pays d’origine, dans l’espoir d’acquérir des compétences internationales pour les aider à travailler dans une économie mondialisée. Un nombre croissant d’étudiants choisissent d’étudier à l’étranger afin de mieux préparer leur avenir, puisque les employeurs cherchent de plus en plus à recruter des personnes possédant une expérience internationale, des compétences transculturelles et de bonnes aptitudes linguistiques. ”

Selon ce rapport 25% des parents envisagent la possibilité que leur enfant effectue des études supérieures à l’étranger contre 16% en 2016. Cela reste néanmoins bien inférieur au chiffre mondial qui est de 42%.

Les parents associent la perspective d’un séjour dans une école à l’étranger à de nombreux avantages, surtout vis à vis du développement tant personnel que professionnel.

D’après les parents qui envisagent pour leurs enfants des études supérieures à l’étranger, les points forts sont:

  • l’apprentissage d’une langue étrangère (64 %)
  • l’exposition à de nouvelles expériences, idées et cultures (59 %)
  • l’acquisition d’une expérience professionnelle internationale (53 %)
  • avoir un meilleur profil pour les entreprises internationales (43 %)
  • la richesse de cette expérience (39 %)

Quelles sont les autres options d’expérience à l’étranger envisagées par les français?

Parmi les parents envisageant une expérience à l’étranger pour leurs enfants dans le secondaire, un quart d’entre eux choisiraient un séjour en famille d’accueil, 22 % un programme d’échange scolaire et 16% un programme d’été en université. Les études à l’étranger ne sont donc pas la seule option pour ce constituer cette expérience.

Qu’en est il du financement pour les études à l’étranger?

En ce qui concerne l’organisation et la prévoyance du futur, 34 % des parents en France affirment avoir commencé à faire des projets pour l’éducation de leur enfant. Les parents considèrent l’éducation comme étant un investissement capital pour l’avenir de leurs enfant, mais qui peut être coûteux: 32 % des parents paient ou ont déjà payé un établissement privé.

Concernant les études à l’étranger, elles ont également un coût important mais 57 % des parents envisageant des études à l’étranger pour leurs enfants ne savent pas à combien peut s’élever ce coût.

Les trois quart des parents financent au moins en partie les études de leurs enfants mais près d’un quart des parents dit regretter de ne pas avoir mis de côté d’avantage ou plus tôt pour cela. La prévoyance du financement des études reste donc un point important sur lequel les français peuvent s’améliorer pour favoriser le développement des études à l’étranger.

Où partent les étudiants pour des études à l’étranger?

Pour les parents le meilleur lieu pour faire des études supérieures à l’étranger est le Royaume-Unis . Il est en tête de liste des destinations préférées des français pour leurs études à l’étranger avec les Etats Unis et le Canada.

Les filières d’intérêt

La médecine (7 %) est la filière préférée des parents pour leur enfant, suivie du droit (5 %), de l‘ingénierie (5 %), de l’informatique (4 %) et des arts plastiques et appliqués (4 %), qui sont les cinq filières les plus fréquemment citées pour les études supérieures.

Concernant les études à l’étranger, nous pouvons constater qu’actuellement les filières préférées par les étudiants sont les filières de santé (médecine, odontologie, kinésithérapie et pharmacie) et de Business mais de nouvelles filières commencent à attirer d’avantages d’étudiants comme l’ingénierie, les langues et l’architecture.

Quels sont les obstacles rencontrés par les français pour étudier à l’étranger?

Plusieurs freins sont décris par les parents pour envoyer leurs enfants faire des études à l’étranger:

  • Le coût:  « 42 % de parents estiment que le surcoût peut constituer un obstacle pour eux et 28 % voient en ce surcoût un problème potentiel ».
  • La distance: 21 % des parents voient un problème émotionnel pour cette séparation et ont peur que leur enfant leur manque et 20 % d’entre eux ont peur que leur enfant ait le mal du pays.
  • La sécurité: « 25 % s’inquiètent de la possibilité d’un manque de sécurité. »

Cependant, en planifiant se projet à temps et en s’organisant correctement, cet expérience ne peut être que bénéfique.

L’agence Student’s Mobility est précisément là pour vous accompagner pas à pas dans toutes les démarches. Renseignez-vous dès maintenant en contactant nos conseillers au 0184256727 ou en écrivant à info@studentsmobility.com

 

Partager : Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *